Intérêt du système des rétroliens [sous toute réserve : c'est ce que j'en ai compris]

     Supposons que vous vouliez réagir autrement que par un commentaire (éventuellement censuré) à un message (billet) publié sur un autre blog. Vous pouvez le faire sous forme d'un commentaire publié sur votre propre blog (avec, alors, possibilité d'insérer des fichiers et/ou des images à l'appui de vos propos, ce que vous ne pouvez pas faire si vous utilisez la voie du commentaire) et le faire savoir au propriétaire de l'autre blog (sous forme d'une notification qu'il recevra) et aux lecteurs de l'autre blog (un lien apparaîtra en effet, en bas du message sur l'autre blog, vers le message de réponse sur votre blog).

     Vous pouvez aussi, par ce système, marquer simplement votre intérêt pour l'autre blog (puisque le propriétaire de l'autre blog recevra une notification) ou vouloir faire connaître votre blog au propriétaire et aux lecteurs de l'autre blog.

      Après avoir souligné que le système des rétroliens ne fonctionne qu'entre blogs (relevant de plateformes offrant cette fonctionnalité, ce qui est le cas de CanalBlog), Wikipédia conclut ainsi son article 'Rétrolien' : "le rétrolien est une solution à une limitation essentielle du Web : l'absence de bidirectionnalité".


Mode d'emploi [sous toute réserve : c'est ce que j'ai cru devoir pratiquer... et, pour l'instant, je ne vois rien apparaître...]

      En bas du billet que vous voyez sur l'autre blog, cliquez sur Rétrolien. L'URL de ce billet apparaît. Vous la copiez.
     Allez, dans CanalBlog, en bas du billet de votre blog, et cliquez sur Rétrolien. Dans la petite fenêtre "Ajout d'un rétrolien" qui s'ouvre alors, collez l'URL que vous venez de copier sur l'autre blog. Validez.

      Quand je clique sur le bouton rouge "Poster & publier", il me semble que mon message (muni du rétrolien que je lui ai affecté) met davantage de temps (que pour un message sans rétrolien) à être pris en considération et donc à laisser la place à une fenêtre vide, accueillant mon prochain message.